Législatives au Sénégal: les suppléants de Yewwi Asakan Wi en première ligne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au Sénégal, les élections législatives sont prévues pour le 31 juillet 2022. Du côté de la principale coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi, les figures comme Ousmane Sonko, Aïda Mbodj ou Déthié Fall ne peuvent pas se présenter car la liste nationale de titulaires a été rejetée par le Conseil constitutionnel. Ce sont donc les suppléants, inconnus du grand public, qui se retrouvent en première ligne.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

« Je ne m’y attendais pas », reconnaît Oumar Sy, numéro un sur la liste nationale de suppléants de Yewwi Askan Wi. Avant l’invalidation de la liste de titulaires menée par Ousmane Sonko, il n’avait aucune chance de siéger à l’Assemblée. Il est désormais propulsé au-devant de la scène, malgré lui. Les téléspectateurs de la RTS, la chaîne publique, ont d’ailleurs découvert son visage mardi soir, lors d’un spot de campagne

Originaire de la ville de Linguère, Oumar Sy est cadre de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim), chef du service formation et certification à la direction de la sûreté. Il est par ailleurs le petit frère d’Habib Sy, l’un des leaders de la coalition. Se sent-il sous pression ? « On fait avec, le bissap est tiré, il faut le boire », répond avec un sourire le quadragénaire, qui n’avait pas affiché jusque-là d’ambitions politiques.

Défection


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles