Législatives : au QG d'Aymeric Caron, la jeunesse LFI sabre le champagne

Villette Pierrick / ABACA

L’ex-journaliste et essayiste a été élu député de la 18ème circonscription de Paris avec un score de 51,65% au second tour, face au député sortant Pierre-Yves Bournazel (Horizons). Retour sur une soirée riche en émotions du côté de ses militants.

Le square Marcel Sembat, porte de Clignancourt (18ème arrondissement), affiche complet en ce jour de second tour. Des enfants rossent un ballon qui ne leur a rien demandé, des mères de famille regardent leur progéniture glisser le long d’un toboggan ; deux SDF font le tour des poubelles en quête d’un précieux mégot, histoire de faire passer le temps. Le soleil tabasse les cous, les vêtements collent à la peau comme du néoprène.

Cédric Kerdrebez, journaliste à TV5 Monde et directeur de campagne d’Aymeric Caron, donne rendez-vous devant le dernier bureau de vote de la circo. Son candidat est nerveux. Malgré son très bon score du premier tour – 45% -, il répète : « Je ne sais pas si ça va passer. Je reste prudent. » Une électrice LFI passe, lui claque la bise et le rassure : « J’ai voté pour toi, bien sûr ! ». Sur le chemin, direction Le Village - un bar NUPES-friendly rue Versigny -, Aymeric Caron se fait alpaguer par des habitants du quartier, des « j’ai voté pour vous » et autres « Bonjour M’sieur Caron ! » rythmant la marche.

Pendant que le candidat, rincé par sa journée, part se reposer en attendant les résultats, de nombreux jeunes s’amassent autour du bar. Les pintes se commandent par dizaines, l’équipe de campagne compte les circos de remportées, des militants discutent politique. L’impression d’une fête de l’Huma’ improvisée - moins les merguez. Des électeurs LFI raillent le bilan de Macron, fracassent Le Pen , des « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos » résonnent ici et là. Mais si les électeurs massés scandent l’Internationale comme un mantra, plus les minutes défilent, plus leur fil d’actualité Twitter les angoisse. « Borne et Véran sont réélus ! Pu-tain ! », « Abad,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles