Législatives au Liban : participation en berne sur fond de crise

Le Liban organisait ce dimanche ses premières élections législatives depuis le début de la crise. Le dépouillement a débuté. Les résultats définitifs sont attendus dans la journée de lundi. Sans surprise l'affluence a été faible dans les bureaux de vote.

"Le taux de participation a été décevant pour ces élections : le taux définitif n'est pas encore connu mais il devrait se situer autour de 33-35%", explique notre envoyée spéciale à Beyrouth, Shona Murray.

"On s'attendait même à ce qu'il y a ait encore moins de gens dans les bureaux de vote parmi les 3,9 millions de personnes en âge de voter, étant donné l'humeur du pays", précise-t-elle.

Deux ans après l'explosion dévastatrice dans le port de Beyrouth, les Libanais connaissent une crise économique et financière sans précédent.

A noter que le taux de participation de la diaspora était d'environ 60%, dans ce pays où la fuite des cerveaux est un énorme problème.

Par ailleurs, de nombreux rapports font état de violences et d'intimidations électorales dans certains centres électoraux. C'est une question sur laquelle les observateurs de l'Union Européenne se pencheront dans les prochaines 24-48 heures.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles