Législatives: en Ariège, un recours déposé par un candidat RN pour inversion de bulletins

(photo d'illustration) - Ludovic Marin - AFP
(photo d'illustration) - Ludovic Marin - AFP

Le candidat du Rassemblement national de la 1re circonscription de l'Ariège a déposé un recours ce lundi auprès du Conseil constitutionnel pour contester les résultats du premier tour des législatives, a annoncé le candidat.

Jean-Marc Garnier, délégué départemental du RN, affirme que certains de ses bulletins ont été inversés avec ceux de la candidate RN de la deuxième circonscription de l'Ariège, Bérengère Carrie, et demande la tenue d'un nouveau scrutin.

Crédité de 19,94% des suffrages exprimés au premier tour, le candidat du RN avait été éliminé, devancé de seulement huit voix par la représentante de la majorité présidentielle Anne-Sophie Tribout.

136 bulletins au nom d'une candidate d'une autre circonscription

"Il y a des personnes derrière ces votes (considérés nuls, NDLR), je n'accuse personne mais en attendant, il y a des gens qui ont eu une possibilité de s'exprimer et on balaie ça d'un revers de main", affirme Jean-Marc Garnier.

Au lendemain du premier tour, la préfecture de l'Ariège avait signalé dans un communiqué que dans la commune de Tarascon-sur-Ariège, "sur 152 bulletins nuls, 136 correspondent à la présence, dans l'enveloppe, d'un bulletin au nom de Bérengère CARRIE (candidate RN dans la 2e circonscription législative)".

"Mélange des bulletins"

La préfecture précisait que cette "inversion des bulletins entre candidats du RN, tient au mélange des bulletins dans les paquets cerclés fournis par l'imprimeur". Jean-Marc Garnier affirme qu'il aurait "été au deuxième tour" si les bulletins au nom de Bérengère Carrié avaient été comptabilisés en sa faveur.

"C'est une affaire de principe, et si on gagne, tant mieux! Perdu ou gagné, il faut que l'élection soit limpide et transparente", assure-t-il.

Au deuxième tour dimanche, la députée sortante Bénédicte Taurine (LFI/Nupes) l'a emporté avec 55,31% des voix.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles