Législatives : après l'accord entre les écologistes et les Insoumis, l'union de la gauche peut-elle aboutir ?

© AFP

Dimanche, dans un communiqué de presse, La France insoumise et Europe Écologie - Les Verts ont annoncé avoir réussi à trouver un accord, sous le nom de « Nouvelle union populaire écologique et sociale », pour se rassembler en vue des élections législatives des 12 et 19 juin prochain. Une première étape dans la volonté d’imposer une cohabitation durant le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron , malgré la défaite de la gauche à la présidentielle. Les discussions avec le Parti socialiste (PS) et le Parti communiste français (PCF) sont toujours en cours.

Ce que contient l'accord

La France Insoumise et Europe Écologie Les Verts se sont accordés sur plusieurs points d’un programme en commun : la hausse du Smic à 1 400 euros, la retraite à 60 ans pour toutes et tous, la garantie d’autonomie pour les jeunes, le blocage des prix sur les produits de première nécessité et l’éradication de la pauvreté.

Dans leur communiqué de presse, les deux partis indiquent également défendre « ensemble la mise en place d’une véritable planification écologique » avec une règle verte. Il s’agit d’une proposition qui vise à inscrire dans la Constitution une règle selon laquelle « ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer, ni produire plus que ce qu’elle peut supporter sur une année ».

Lire aussi - Législatives : de la gauche à l'extrême droite, le grand chambardement de la vie politique continue

Les deux partis sont également favorables à l’instauration d’une VIe Répub...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles