Législatives anticipées: Marion Maréchal dénonce une "triple faute" d'Éric Zemmour

Elle dénonce une "triple faute". Marion Maréchal, tête de liste de Reconquête aux élections européennes, regrette qu'Éric Zemmour ait décidé "de présenter un maximum de candidats" face à la coalition des droites menée par le Rassemblement national pour les élections législatives, évoquant un "risque de faire perdre cette inédite espérance de battre Emmanuel Macron et l'extrême gauche".

Marion Maréchal estime qu'il s'agit d'une "triple faute". "Présenter des candidats de Reconquête, c'est présenter des candidats de la division contre le camp national et l'espoir de faire gagner nos idées (...) c'est prendre le risque infini de faire gagner des députés macronistes ou d'extrême gauche (...) et c'est participer à une énième division des droites et donc permettre à Emmanuel Macron de continuer sa politique de destruction de notre pays", explique-t-elle.

Elle appelle donc "tous les Français qui nous ont fait confiance ce dimanche 9 juin à soutenir l'union plutôt que la division" en votant pour les candidats de l'union d'etrême droite plutôt que ceux de Reconquête.

Une décision "saluée" par le président du Rassemblement national sur X. "C’est une déclaration responsable qui va dans le sens d’une dynamique patriote pour gagner et pour agir demain", estime Jordan Bardella.

Article original publié sur BFMTV.com