Législatives : allons-nous vers une abstention record ?

© VIRGINIE SEILLER / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le scrutin du premier tour des élections législatives ne semble pas intéresser les Français. Selon une enquête BVA, les Français sont seulement 38 % à suivre la campagne des législatives, ce qui augure une très faible participation dimanche prochain. À ce stade, la plupart des instituts l'évalue à plusieurs points en dessous des 48,7% enregistrés au premier tour il y a cinq ans. Or, c'était déjà le niveau le plus bas atteint depuis le début de la Ve République.

Un sprint final dans une forte indifférence

Cette fois-ci, pourtant, il y a un peu plus de suspense qu'en 2017. Mais jusqu'à présent, cette incertitude plus grande sur le résultat n'a pas créé d'engouement.

Parmi les explications, le caractère atone de la campagne, retardé par l'annonce du gouvernement puis parasitée par les accusations de viol contre Damien Abad et le fiasco de la finale de la Ligue des champions au Stade de France . Mais il y a aussi une vraie tendance de fond, un désintérêt croissant des Français pour les différents scrutins, comme ce fut le cas lors des élections régionales et même lors de la dernière élection présidentielle .

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Par conséquent, beaucoup de militants sont présents sur les marchés ce dimanche pour tenter d'intéresser les Français. Certains passants s'arrêtent longuement pour discuter de la réforme des retraites , du pouvoir d'achat ou de la guerre en Ukraine . Des sujets essentiels pour Jeanne et E...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles