Législatives : Alexis Corbière et Raquel Garrido non investis par LFI, « une purge »

La belle image de l’unité retrouvée de la gauche du vendredi midi qui vole en éclat... dès la nuit suivante. Tard vendredi soir, La France insoumise (LFI), publiait les noms de 230 candidats pour le scrutin des 30 juin et 7 juillet. Dans cette liste, figure Adrien Quatennens, député sortant de la 1ère circonscription du Nord, condamné en décembre 2022 à quatre mois d'emprisonnement avec sursis pour violences conjugales. « À toutes celles et ceux qui s'opposeraient ou douteraient de la pertinence de ma candidature, sachez que je vous comprends. J'espère pouvoir, humblement, et par mes actions, regagner votre confiance », a réagi M. Quatennens par communiqué.

À lire aussi Le retour d'Adrien Quatennens dans le groupe LFI remet le feu à la Nupes

Mais plus que sa simple présence, c’est le fait qu’elle soit conjuguée aux absences de Danielle Simonnet, élue à Paris, ainsi que de Raquel Garrido et Alexis Corbière, députés de Seine-Saint-Denis, qui a fait sortir de leurs gonds de nombreux ténors de la gauche.

La colère de Ruffin et Autain

Investi sous l’étiquette LFI dans la première circonscription de la Somme sans l’avoir expressément demandé, François Ruffin a frappé en deux temps via le réseau social X. D’abord dans la nuit : « Je ne vous ai demandé aucune investiture, aucune autorisation. Je ne suis pas passé sous les fourches caudines de votre bêtise, votre sectarisme. Vous préférez un homme qui frappe sa femme, auteur de violences conjugales, à des camarades qui ...


Lire la suite sur ParisMatch