Législatives 2024 : avant l’Euro de foot, Ousmane Dembélé invite à « aller voter »

Devant la presse, Ousmane Dembélé a hésité, mais a finit par se prononcer sur l’échéance électorale provoquée par la dissolution de l’Assemblée nationale.
FRANCK FIFE / AFP Devant la presse, Ousmane Dembélé a hésité, mais a finit par se prononcer sur l’échéance électorale provoquée par la dissolution de l’Assemblée nationale.

FOOTBALL - Il n’a pas pu échapper au sujet. Au moment où les Bleus affinent les derniers réglages avant leur premier match de l’Euro en Allemagne, ce lundi 17 juin contre l’Autriche, l’attaquant de l’Équipe de France Ousmane Dembélé s’est prêté au jeu de la conférence de presse ce jeudi 13. Et au milieu des questions sportives, il a été invité à s’exprimer sur la prochaine échéance électorale : les législatives des 30 juin et 7 juillet.

Équipe de France à l’Euro-2024 : la liste de Didier Deschamps avec N’Golo Kanté dans les 25 joueurs

Et si la question de la procuration s’était déjà invitée dans la préparation des Bleus en marge du match contre le Canada, qui se déroulait le jour des élections européennes, dimanche 9 juin, cette fois, c’est le risque de voir l’extrême droite accéder au pouvoir qui a suscité la curiosité des journalistes.

Un sujet sur lequel « Dembouz » a d’abord hésité à répondre. « Ce n’est pas que je ne veux pas me positionner, mais je pense que la situation en France… », a-t-il bafouillé dans un premier temps. Avant de se reprendre pour répondre à cette question rappelant la nature raciste du Rassemblement national. « La sonnette d’alarme a, je pense, été lancée (sic) », a-t-il ajouté avec sobriété.

« J’ai regardé le journal télévisé de 13 heures récemment et j’ai vu que la moitié des électeurs n’étaient pas allés voter », a ensuite ajouté Ousmane Dembélé, avant d’inviter à « aller voter » aux législatives. Une prise de parole remarquée, même si le joueur n’a pas détaillé davantage un quelconque engagement personnel ou une recommandation de bulletin à glisser dans l’urne.

Vote par procuration pour les Bleus

Pour les Bleus, la convocation d’élections législatives pourrait d’ailleurs provoquer un petit casse-tête logistique. En Allemagne jusqu’au 25 juin, date de leur dernier match de poule, au moins, l’équipe de Didier Deschamps devrait logiquement se qualifier pour la suite de la compétition. Ce qui priverait les joueurs d’une possibilité de voter en France.

Sur le sujet, Ousmane Dembélé a assuré que « la FFF va mettre en place quelque chose pour qu’on puisse voter par procuration ». Et la Fédération a effectivement assuré établir des procurations dans un consulat proche de Paderborn, par exemple à Düsseldorf.

Avant France-Canada, dernier match de préparation de l’équipe de France avant l’Euro qui s’est soldé sur un nul assez piteux (0-0), Eduardo Camavinga avait eu moins de réussite en s’aventurant sur le terrain politique. Pris de court par un journaliste lui demandant s’il comptait voter aux élections européennes, le joueur des Bleus et du Real Madrid avait botté en touche en confiant n’y avoir « jamais pensé ».

Ayant déjà été victime d’actes racistes sur les terrains, comme lors du quart de finale retour de Ligue des champions entre Barcelone et le PSG cette saison, Ousmane Dembélé est pour sa part allé un (tout) petit peu plus loin en recommandant de se rendre aux urnes. Un début.

À voir également sur Le HuffPost :

Lors de France-Luxembourg, cette drôle d’illusion avec Kylian Mbappé a volé la vedette aux trois buts des Bleus

Pologne-Turquie : à quatre jours de l’Euro-2024, Karol Swiderski se blesse... en célébrant son but