Législatives 2022: Stéphane Ravacley, le boulanger recalé à l'Assemblée

Stéphane Ravacley perd dans le Doubs, le boulanger n'entre pas à l'Assemblée (Photo: @LeHuffPost)
Stéphane Ravacley perd dans le Doubs, le boulanger n'entre pas à l'Assemblée (Photo: @LeHuffPost)

Stéphane Ravacley perd dans le Doubs, le boulanger n'entre pas à l'Assemblée (Photo: @LeHuffPost)

POLITIQUE - L’histoire s’arrête ici. Le boulanger Stéphane Ravacley est battu ce dimanche 19 juin au second tour des élections législatives dans le Doubs. Le candidat soutenu par la NUPES échoue avec 43,7% des voix, tout près du député sortant macroniste Éric Alauzet (52,2%).

“Un boulanger à l’Assemblée”, comme le disait son slogan, ce n’est donc pas pour tout de suite. Le Bisontin de 52 ans, connu pour son combat pour la régularisation de son apprenti guinéen en 2021, n’a pas pu conserver la maigre avance qu’il avait au premier tour. Le report des voix de la droite vers le candidat d’Emmanuel Macron a été relativement efficace et a permis à son adversaire de combler son retard.

Comme vous pouvez le voir dans notre reportage ci-dessous, nous avions suivi le candidat atypique à Besançon, à la mi-mai pour le lancement officiel de sa campagne. Une course menée tambour battant, du fournil aux tractages, pour espérer briser un plafond de verre, dans une Assemblée nationale composée aux trois quarts de cadres et de professions intellectuelles supérieures (CSP+), selon l’Observatoire des inégalités. Il faudra attendre encore un peu.

Plus d’informations à venir...

À voir également sur Le HuffPost:Face à la NUPES, le péril rouge agité par la Macronie vire à l’écarlate

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles