Législatives 2022: un duel entre Nupes et les macronistes marque une campagne toujours atone

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dernière semaine de campagne en France avant le premier tour des élections législatives qui ont lieu dimanche 12 juin. Dans la dernière ligne droite, le ton monte entre le camp du président Emmanuel Macron - qui espère une majorité pour gouverner - et le camp de la Nupes, l’union de la gauche, emmenée par Jean-Luc Mélenchon - qui veut transformer le scrutin en troisième tour de la présidentielle.

À une semaine du vote, enfin un début de campagne électorale, avec une interview du président Emmanuel Macron à la presse régionale. École, santé, retraites, institutions : le chef de l’État y a détaillé les grandes lignes de son second mandat et entre dans l’arène politique pour porter le fer contre ses opposants.

À peine dévoilée, son idée de créer un Conseil national de la refondation, afin de lancer ses futures réformes, suscite les railleries de ses adversaires : « Le président ne sait plus quoi faire ! », affirme en particulier Jean-Luc Mélenchon.

Une cohabitation ?

Le chef des Insoumis - qui rêve d’imposer une cohabitation à Emmanuel Macron - jette ses dernières forces dans la bataille et se démultiplie sur le terrain pour soutenir les candidats de l’union de la gauche. La mission qu’il s’est donné est difficile : remobiliser son camp, déçu par sa troisième place à la présidentielle.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles