Législatives 2022 : Congé paternité, « travailleurs Uber »… La France s’est-elle opposée à une extension de certains droits, comme l’affirme François Ruffin ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jacques Witt/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

FAKE OFF - François Ruffin a avancé que « la France » et « Emmanuel Macron » se sont opposé à certains textes de la Commission européenne proposant de consolider le congé paternité ou le statut des « travailleurs Uber »

Emmanuel Macron a-t-il mis un frein à certaines propositions de la Commission européenne ? C’est ce qu’a avancé François Ruffin ce mardi matin sur France Info. « Quand l’Europe veut avancer dans le bon sens, qui est-ce qui bloque ? C’est la France, c’est Emmanuel Macron », a lancé le député LFI, candidat à sa réélection, avant de prendre trois exemples : le « congé paternité », « les taxes sur les transactions financières » et les « travailleurs des plateformes ».

« Il y avait la volonté, y compris de la Commission européenne, d’aller vers un vrai congé paternité avec un minimum garanti partout », a-t-il détaillé. « Sur les travailleurs Uber, sur les travailleurs des plateformes, le Parlement européen et la Commission européenne sont d’accord pour qu’on avance vers une reconnaissance de ces travailleurs-là sous statut de salarié ».

20 Minutes a vérifié ces trois affirmations du député de Picardie. Ainsi, lorsqu’il évoquait le « congé paternité » François Ruffin faisait allusion à une directive qui avait été proposée par la Commission européenne. Celle-ci visait à garantir un congé paternité d’au moins dix jours dans tous les Etats membres(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Législatives 2022 : A Marseille, « personne ne sait ce que fera Mélenchon »
Législatives 2022 : Dissidents et fiers de l'être, comment s'y prennent-ils pour justifier leurs candidatures?
Législatives 2022 : Le retrait de Taha Bouhafs génère des réactions indignées et des soupçons de calcul politique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles