Législatives 2022: «Aujourd’hui, Ensemble! est face à un gouffre»

La coalition autour du président Emmanuel Macron n'obtient pas assez de députés pour avoir la majorité absolue à l'Assemblée nationale et devra composer avec les partis d'opposition comme Les Républicains, qui devrait pouvoir compter sur 76 députés. Son président, Christian Jacob, précise quand même que le parti va rester dans l'opposition. La Nupes, la nouvelle coalition de la gauche, obtient, elle, 149 députés. Mais la grosse surprise de ce scrutin reste la percée historique de l'extrême droite. Le Rassemblement national obtient plus de 85 sièges. Autre marqueur de ce scrutin : l'abstention. 54% d'électeurs n'ont pas voté. Adrien Broche, consultant opinion à l'Institut Viavoice, décrypte la situation.

RFI : Un enseignement de cette élection législative, c'est la majorité d’Emmanuel Macron qui n’est plus absolue. Comment va-t-il pouvoir gouverner ?

À gauche, Jean-Luc Mélenchon ne sera pas Premier ministre, mais le score de la nouvelle coalition de la gauche, la Nupes, est plus élevé que tous les partis de gauche il y a cinq ans.

Ce sont des sociologies plutôt diplômées, plutôt éduquées, plutôt à l’aise dans la mondialisation et dans la société telle qu’elle fonctionne actuellement. Donc l’enjeu aujourd’hui, politique et intellectuel, auquel doit être confronté, je pense, la Nupes, c’est parvenir à élargir ça pour être aussi la représentante d’une France peut-être un petit peu plus en retrait, un petit peu plus décalée par rapport à un sentiment de mal-être dans la société française aujourd’hui.

Autre marqueur de ce scrutin : l'abstention. 54% d'électeurs n'ont pas voté...


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles