Législatives 2022 : À Paris, le duel entre deux Sandrine Rousseau a dérouté ces électeurs

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La candidate de la Nupes était concurrencée par une homonyme, investie par Le Mouvement de la ruralité (LMR), ex-Chasse, pêche, nature et traditions.

ÉLECTION - Une homonymie qui n’est pas passée inaperçue. Ce dimanche, l’écologiste Sandrine Rousseau, investie par la Nupes (Nouvelle Union populaire, écologiste et solidaire) dans la 9e circonscription de Paris, est notamment opposée à... Sandrine Rousseau. Cette dernière a été investie par Le Mouvement de la ruralité (LMR), anciennement baptisé Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT).

Malgré les articles de presse ayant relayé cette curiosité, plusieurs électrices et électeurs ont été déroutés par la candidature de deux femmes portant les mêmes noms et prénoms. “Y’a deux Sandrine Rousseau dans ma circo. Personne me l’avait dit avant que je vote [...]. J’ai donc voté pour Sandrine Rousseau du Mouvement de la ruralité”, déplore sur les réseaux sociaux une personne dont le témoignage est relayé sur Twitter par un soutien de la candidate écologiste. Et ce dernier de dénoncer une candidature “scandaleuse” de la représentante de la ruralité, “dans le but unique de troubler l’élection”.

Sur Twitter, la journaliste Florence Mehrez craint avoir commis “la seule boulette à ne pas faire”. “Je ne vais jamais m’en remettre.”

Rattrapage in extremis


D’autres personnes ont glissé in extremis le bon bulletin dans l’urne. À la mairie du 13e arrondissement de Paris, Laura (le prénom a été modifié) a “failli voter pour la ‘mauvaise’ Sandrine Rousseau”. À l’entrée du bureau de vote, “j’avais pris deux bulletins, je n’étais pas allée au bout”, poursuit la trentenaire, qui se rend compte de son erreur dans l’isoloir. “Je suis ressortie et je suis allée prendre le bon bulletin en expliquant pourquoi à l’assesseure. Elle m’a dit que c’était arrivé plusieurs fois”, explique l’électrice de la NUPES au HuffPost. “Le bulletin de la ‘vraie’ Sandrine Rousseau est vert et reconnaissable. Mais celui de la ‘fausse’ arrivait avant, donc si on ne fait pas gaffe, c’est problématique”, poursuit la fonctionnaire.“J’avais lu les articles sur le sujet, et j’ai quand même failli me faire avoir”, témoigne également un utilisateur de Twitter. Celui de la candidate écologiste arrive “en dernier”, “ce qui porte à confusion”. Plusieurs autres électrices et électeurs, comme lui, “failli se faire avoir”. “Je suis sûr que certains se feront piéger”, s’inquiète un autre.

Certains twittos ont réagi à la situation avec humour. En réponse au tweet “A voté” de Sandrine Rousseau, l’un de ses soutiens ironise: “J’espère que vous avez voté pour vous et pas pour Sandrine Rousseau du parti [...] de la soi-disante ruralité.” Dans une circonscription qui, lors de la présidentielle, a placé Jean-Luc Mélenchon largement en tête avec plus de 36% des voix, une chose est sûre: c’est bien la candidate de la Nupes qui est favorite ce dimanche, et non son homonyme du LMR.

À voir également sur Le HuffPost: Vers une abstention record en ce premier tour des législatives ?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Sandrine Rousseau : "Ce que renvoie le gouvernement comme message, c'est que la parole des femmes ne compte pas"

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles