Législatives: 20 ans après, le retour de la cohabitation parlementaire en France?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis 2002 et la défaite de la gauche plurielle, la cohabitation a disparu de l'Assemblée. Boutée hors de France de crainte d'un immobilisme parlementaire, cette disparition semblait satisfaire les électeurs… Jusqu'à ce qu'en mai dernier, 56 % des Français déclarent espérer qu'Emmanuel Macron n'obtienne pas de majorité parlementaire.

En mai 2002, Lionel Jospin quitte Matignon après cinq années passées à la tête du gouvernement français. Le président de la République Jacques Chirac, qui vient de finir son septennat, est reconduit largement pour un quinquennat, et les législatives lui donnent une majorité absolue. Depuis, il n'y a plus eu une seule cohabitation en France. Les présidents de la République ont pu compter sur une majorité absolue à l'Assemblée nationale. Néanmoins, les législatives 2022, plus incertaines que les précédentes pourraient conduire à une situation inédite.

Deux premières cohabitations plébiscitées

En 1986, deux années avant la fin du septennat de François Mitterrand, les Français sanctionnent le président socialiste qui perd la majorité absolue à l'Assemblée. Jacques Chirac, homme de droite, est élu Premier ministre.

À ce moment-là, même si le résultat était attendu, la société française craint une nouvelle instabilité. « Il y a eu ce narratif, au début de la première cohabitation, de croire que l'État et ses institutions n'allaient pas tenir. On pensait que ça tiendrait quelques jours ou quelques semaines. Finalement, on s'est rendu compte que les institutions de la Ve République étaient suffisamment souples pour tenir », décrit Julien Robin, doctorant en sciences politiques à l'université de Montréal sur les questions parlementaires.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles