Législatives : Éric Zemmour fait son retour devant ses candidats

Julie Douxe / News Pictures

L’ancien journaliste a pris la parole samedi 7 mai dans la sublime salle Wagram à Paris. Il est revenu sur la campagne présidentielle et a tenu un discours identitaire face à ses candidats en vue des législatives. Son parti « Reconquête ! » table sur 550 circonscriptions.

C’est dans la mythique salle Wagram, connue pour les cérémonies fastes d’antan, qu’Eric Zemmour a présenté son équipe pour les législatives. Devant candidats, reconnaissables à leur badge marqué du numéro de leur circonscription, militants (toujours aussi jeunes) et cadres – Guillaume Peltier, Marion Maréchal, Stanislas Rigault et autres -, il a commencé par dorloter les siens d’un « je sais que vous êtes des braves ! » avant de critiquer « les médias et le système » qui leur en veulent.

Dans une salle plutôt timorée contrairement à des meetings précédents, l’ancien journaliste s’est montré philosophe : « Nous avons tous appris, compris, souffert aussi […] Nous sommes plus adultes, plus solides, plus endurants. » La foule présente se réveille un peu, applaudi, puis Éric Zemmour reprend : « Nous avons posé les fondations, nous mettons les pierres. Nous nous enracinons partout. » Il dit également que « l’identité est l’enjeu prioritaire » et que le « compte à rebours démographique est enclenché. »

155 candidats ont moins de 35 ans

Après être revenu sur la campagne présidentielle, l’ex-polémiste explique regretter que l’union de la droite ne se fasse pas, fracasse la Macronie – « le vide idéologique qui veut vider les caisses et nos âmes » et le NUPES (union de la gauche) – composée d’« anciens laïcards et d’islamistes » - et critique le fait que les LR et les Lepénistes refusent cette coalition car « tout le monde y avait intérêt. » Le parti présentera 550 circonscriptions et, particularité propre à « Reconquête ! », 155 candidats ont moins de 35 ans. Éric Zemmour en parle en ces termes : « J’aime cette idée de transmission. »

L’ancien journaliste du Figaro présente ses candidats (les têtes d’affiche ) : Bruno Attal,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles