Législatives : Élisabeth Borne en tête dans le Calvados

La Première ministre Élisabeth Borne s'entretient avec un agriculteur à Sandillon, dans le centre de la France, le 26 mai 2022.
 
La Première ministre Élisabeth Borne s'entretient avec un agriculteur à Sandillon, dans le centre de la France, le 26 mai 2022.

L'arrivée de la Première ministre Élisabeth Borne en tête dans la 6e circonscription et celle d'une candidate RN dans la 3e ont marqué le premier tour des législatives dans le Calvados, dimanche 12 juin. Arrivée en tête avec 34,32 % des voix, la Première ministre affrontera au deuxième tour un candidat Nupes-LFI de 22 ans, Noé Gauchard, qui a récolté 24,53 % des suffrages.

Élisabeth Borne se défend d'être parachutée dans cette circonscription où elle se présente pour la première fois et où LREM avait fait 37,01 % au premier tour des législatives de 2017. Dans la soirée, la cheffe du gouvernement a estimé qu'Ensemble, arrivé selon les sondages au coude-à-coude avec l'union de la gauche, était la « seule force politique en mesure d'obtenir la majorité » à l'Assemblée au second tour. Alors que l'abstention atteint un niveau record, « notre premier devoir collectif est de faire reculer l'abstention », a-t-elle dit depuis le siège de campagne d'Ensemble.

À LIRE AUSSILégislatives : Macron condamné à la dissolution ?

Le RN et la droite largement dominés

La majorité sortante d'Emmanuel Macron et la coalition de gauche (Nupes) emmenée par Jean-Luc Mélenchon ont entamé sans attendre leur duel d'entre-deux-tours des élections législatives, après avoir largement dominé le premier tour devant le Rassemblement national (RN) et la droite. Dès 20 heures, les représentants de la Nupes, au coude-à-coude en voix devant la majorité sortante, ont contesté les projections prévoyant [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles