Législatives à Madagascar: les candidats ont aussi tenté de mobiliser les électeurs en dehors de la capitale

À Madagascar, les élections législatives ont lieu le 29 mai 2024. La campagne électorale a duré 20 jours. En dehors de la capitale, les candidats ont également tenté de mobiliser alors que le scrutin présidentiel de novembre 2023 avait été marqué par l’abstention de 54% des électeurs.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Pauline Le Troquier

À Madagascar, plus de 10 millions d’électeurs sont attendus aux urnes ce 29 mai pour élire leurs députés. Le 27, à minuit, l’île est entrée dans une période de silence électoral, après 20 jours de campagne.

La capitale Antananarivo sera représentée par le plus grand nombre de députés : 12 au total sur les 163 qui formeront la prochaine Assemblée nationale.

Ailleurs, en province, le long des routes, des affiches électorales tapissent encore les habitations : le dernier jour de campagne, des artistes ont été réquisitionnés par les candidats dans plusieurs villes pour attirer la foule.

« D’après moi, la plupart des gens ne sont pas intéressés par le vote »

Pour cette élection de proximité, la campagne s’est fait sentir dans l’ensemble du pays. Lisette, habitante de Tamatave, la capitale économique de l'île, estime que ces animations diversement suivies ne sont pas parvenues à convaincre la population de voter : « Les gens sont intéressés surtout par le programme des artistes [recrutés par les candidats pour leur campagne, NDLR], les danses, et les partages comme les t-shirts, des petites sommes [d’argent], mais d’après moi, la plupart des gens ne sont pas intéressés par le vote. »


Lire la suite sur RFI