Législatives : à 17h, la participation toujours en hausse au cours de ce “scrutin sismique”

À midi, le taux de participation était de 26,63 %, le plus fort pour des législatives depuis 1981, rappelle la BBC dans son live. Cette forte mobilisation s’est confirmée au fil de la journée pour atteindre 59,71 % à 17 heures, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, contre 59,39 % au premier tour. Le Soir indiquait en outre que “plus de 2,6 millions de procurations [avaient été] enregistrées pour le second tour”.

Les résultats de ce “scrutin sismique”, comme le décrit The Guardian, sont scrutés de près par les médias étrangers. Car, comme l’écrit la BBC, “si après une campagne intense, de nombreux Français pousseront probablement un ouf de soulagement en voyant qu’elle touche à sa fin, une période encore plus difficile pourrait s’ouvrir pour la France, qui se retrouvera soit sans majorité parlementaire claire, soit en train de naviguer dans les eaux inconnues d’un gouvernement d’extrême droite”.

“Une instabilité politique chronique à quelques semaines des Jeux olympiques d’été de Paris” : c’est aussi un des scénarios évoqués par The New York Times dans un article faisant état d’une participation record ce dimanche. Le journal américain, comme la plupart des médias étrangers,dit craindre des violences à l’annonce des résultats. “Les autorités ont déployé 30 000 membres des forces de sécurité dans tout le pays, dont environ 5 000 en région parisienne, pour faire face à d’éventuels troubles.”

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Tjibaou, élu

Devant choisir entre un candidat de la majorité présidentielle et une candidate du Nouveau front populaire, les quelque 250 000 Français vivant en Belgique étaient eux aussi plus mobilisés que jamais, constate La Libre. Au premier tour, le taux de participation avait avoisiné 77 %. Il devrait être comparable dimanche 7 juillet. Déjà, note le journal bruxellois, 40 % des 105 000 électeurs inscrits au Consulat ont voté via Internet.

Si la participation des Français de l’étranger est souvent moins importante que celle des Français de France pour des raisons d’éloignement, en Belgique, nous avons un taux de participation assez important”, se félicite Stéphanie Rouville, Consule générale de France à Bruxelles, auprès de La Libre.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :