Légion d'honneur et Ordre du Mérite pour des harkis : le geste d'Emmanuel Macron est "extrêmement symbolique et important"

franceinfo
L'éditorialiste et politologue spécialiste du monde arabe, Mustapha Tossa, a estimé vendredi sur franceinfo, que les harkis "ne peuvent que vivre une séquence assez positive pour les semaines ou les mois à venir".

Emmanuel Macron a pris un décret élevant une vingtaine de harkis et de représentants de harkis à la Légion d'honneur et l'ordre national du Mérite, jeudi 20 septembre et publié vendredi au Journal officiel. Mustapha Tossa, éditorialiste et politologue, spécialiste du monde arabe est revenu, vendredi pour franceinfo, sur le sujet et notamment les propos de Boaza Gasmi, président du Comité national de liaison des harkis, qui estime que les harkis méritent "plus qu'une Légion d'honneur".

franceinfo : Boaza Gasmi estime que ces nominations arrivent "un peu tard". Est-ce que c'est le cas ?

Mustapha Tossa : Il n'est jamais tard pour reconnaître un certain nombre d'erreurs et redonner de la considération à des gens qui se sont battus pour la France. On sent dans la déclaration [de Boaza Gasmi] la frustration des gens qui ont attendu des décennies que la République française puisse reconnaître leur engagement auprès d'elle quand il s'agissait de faire la guerre en Afrique et en Algérie. Pour moi, c'est un début, un geste extrêmement symbolique et important, qui normalement devrait augurer d'une belle séquence pour les harkis. Le président Macron, depuis qu'il est à l'Elysée, s'est engagé, dans ce terrain mémoriel, à réconcilier les mémoires française et algérienne. Il ne peut le faire qu'en donnant de la reconnaissance à cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi