"Tout est légal": accusé de vouloir "fausser" les législatives, le député Meyer Habib se défend

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le député Meyer Habib sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 28 juillet 2017. - JACQUES DEMARTHON / AFP
Le député Meyer Habib sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 28 juillet 2017. - JACQUES DEMARTHON / AFP

Le député sortant et candidat UDI dans la 8e circonscription des Français de l'étranger est mis en cause dans une note de la consule de France à Tel-Aviv et sa rivale Ensemble. L'intéressé dénonce des fuites du quai d'Orsay.

"Tout est fait dans cette élection pour me faire perdre", s'agace Meyer Habib ce mercredi matin au micro de Radio J. Arrivé en tête des élections législatives dans la 8e circonscription des Français de l'étranger, qui comprend notamment Israël, le député sortant UDI se défend après la diffusion d'une note de la consule de France à Tel-Aviv. Dans ce document, révélé par Le Canard enchaîné, cette dernière met en cause le comportement de l'élu lors du premier tour:

"Il nous revient par plusieurs de nos usagers ainsi que par divers représentants de la communauté française de notre circonscription que le député sortant de la 8e circonscription et candidat à sa réélection, M. Meyer Habib, se livre à des pratiques dont la légalité pourrait être questionnable", écrit-elle.

Cette note, selon le Canard enchaîné, fait mention d'un appel téléphonique au cours duquel il aurait été demandé à un électeur de la circonscription son identifiant et son mot de passe pour voter en ligne à sa place.

Le journal fait également mention d'un mail envoyé par Meyer Habib qui indique des points de rendez-vous de navettes. En 2017, le candidat UDI avait "mis en place des bus probablement payés par lui pour permettre aux électeurs d'aller voter", indique de son côté la note consulaire.

Des appels téléphoniques contestés

Ces "révélations sont profondément choquantes", a réagi mardi la candidate Ensemble Deborah Abisror-de Lieme. "Si elles s’avèrent exactes, c’est la réputation de la communauté des Français de l'étranger qui serait salie. Si ces pratiques sont confirmées elles doivent cesser immédiatement. La démocratie doit être protégée", a-t-elle ajouté.

Au sujet du vote par téléphone, elle écrit: "une telle pratique pourrait conduire le Conseil constitutionnel à annuler purement et simplement l'élection". "En plus des faits énoncés dans l'article, nous avons reçu ce matin un enregistrement dans lequel l'équipe de Meyer Habib propose à une électrice de voter à sa place sans lui garantir de respecter son choix de vote", affirme la candidate Ensemble.

Dans cet enregistrement, que BFMTV a pu consulter, l'électrice demande une preuve que son vote sera bien respecté par son interlocutrice. "C'est nous qui recevons la confirmation comme quoi voilà vous avez bien voté à 19h.. À la dernière étape, c'est vrai qu'il y a marqué 'votre vote a bien été enregistré', y'a pas marqué par exemple, 'votre vote pour Meyer Habib a bien été enregistré'", lui répond-on.

"Ça veut dire qu'il est très probable que des gens vous aient donné un autre candidat et que vous ayez décidé d'appuyer Meyer Habib", rétorque l'électrice. "Honnêtement, on vote vraiment qui vous voulez", tente de rassurer son interlocutrice, avant de lui proposer - si elle est "méfiante" - de l'accompagner simplement dans le processus de vote électronique.

Meyer Habib assure que "tout est légal de son côté"

Interrogé ce mercredi matin sur Radio J, Meyer Habib, très remonté, s'en est violemment pris à son opposante et à l'exécutif.

"Tout est fait dans cette élection pour me faire perdre. J'accuse le Quai d'Orsay d'avoir fait volontairement fuiter des fausses informations pour me nuire. Cette note n'aurait pas dû sortir" a réagi Meyer Habib sur Radio J annonçant qu'il allait "attaquer le Quai d'Orsay et le Consulat".

"Une candidate LR m'a dit il y a quelques mois que Jean-Yves Le Drian voulait ma tête parce que je défends Israël. Tout est légal de mon côté", a tancé pour finir le député sortant qui n'a pas réagi spécifiquement aux appels d'électeurs.

La veille, les deux candidats se sont affrontés lors d'un débat houleux, retransmis par I24News, sans que le sujet de cette note ne soit abordé. Au moment d'une question sur l'abstention, Meyer Habib a toutefois rappelé l'intérêt de mettre des bus et des cars "pour permettre à des personnes de venir voter!"

Au premier tour, Meyer Habib est arrivé en tête avec 28,85% des suffrages exprimés dans la circonscription, devant Deborah Abisror-De Lieme, deuxième avec 27,78%.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Législatives : le sortant UDI en tête dans la 8e circo. des Français à l'étranger

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles