Légère augmentation des cas de variant indien en France

·1 min de lecture

Une augmentation du nombre de contaminations liées au variant indien du coronavirus a été observée en France depuis une quinzaine de jours, selon Santé Publique France, qui estime toutefois qu'il n'existe pas pour l'instant de diffusion "significative" de ce variant préoccupant. Le variant indien, désigné par le nom de sa lignée B.1.617, a été classé cette semaine par l'Organisation mondiale de la Santé comme "préoccupant", aux côtés des variants britannique, sud-africain et brésilien.

Il est également classé préoccupant par Santé Publique France en raison de certaines mutations qui "pourraient être associées à une augmentation de la transmissibilité ou à un échappement immunitaire". "Une augmentation de la détection de cas dus au lignage B.1.617 est observée depuis une quinzaine de jours en France", indique dans son point épidémiologique hebdomadaire publié jeudi soir l'organisme qui note désormais entre 4 et 8 épisodes rapportés par semaine.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 13 mai

Deux clusters sans lien direct avec l'Inde

Au total, au 11 mai, "24 épisodes impliquant au moins un cas" de variant indien ont été rapportés en France, dans sept régions métropolitaines ainsi qu'en Guadeloupe où il avait été repéré en premier en mars sur des voyageurs en transit en provenance d'Inde. "La grande majorité des épisodes déclarés à ce jour est liée à des cas de retour d'un séjour en Inde", insiste Santé Publique France. A l'exception de deux c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles