L'écrivain américain multiprimé Russell Banks est mort à l'âge de 82 ans

© CHITOSE SUZUKI/AP/SIPA

Le romancier Russell Banks a rendu son dernier souffle samedi à New York, à l'âge de 82 ans, a annoncé son éditeur Dan Halpen à l'Associated Press. Son agent, Ellen Levin, a précisé au New York Times qu'il avait succombé à un cancer, sans dévoiler plus de détails sur sa maladie. L'auteur avait acquis une renommée internationale grâce à ses ouvrages acerbes sur le pays de l'oncle Sam, dépeignant les inégalités sociales et les disparités ethno-raciales de l'Amérique profonde et de son versant plus doré. Il était l'homme derrière les succès Affliction, De beaux lendemains, Pourfendeur de nuages ou encore American Darling, tous publiés en France par la maison d'édition Actes Sud. Son dernier ouvrage, Oh, Canada, avait été publié dans l'Hexagone en septembre dernier.

Cet anticonformiste, au style revendiqué comme progressiste, était membre de l'Académie américaine des arts et des lettres depuis 1998. Entre 1998 à 2004, Russell Banks avait également présidé le Parlement international des écrivains, un organisme créé par Salman Rushdie. Au cours de sa carrière, il avait notamment été récompensé de l'American Book Awards, en 1982, du prix John Dos Passos, en 1985, ou encore du prix français de la Critique libre en 2008.

Lire aussi - Dans le nouveau roman de Russell Banks, un cinéaste mourant raconte sa vie engagée

Plusieurs de ses livres adaptés à l'écran

Plusieurs de ses œuvres ont su attirer l'attention d'Hollywood. Affliction (1997) avait fait l'objet d'une adaptation cinématogr...


Lire la suite sur LeJDD