L'économie du Salvador perd des millions mais continue à parier sur le bitcoin

Un an après son instauration comme monnaie légale au Salvador, à côté du dollar, le bitcoin joue avec les nerfs des Salvadoriens. Le gouvernement avait déboursé plusieurs millions de dollars pour acheter de la cryptomonnaie, mais avec la chute vertigineuse du bitcoin ensuite, il en a perdu la moitié. Les conséquences pourraient devenir graves pour l'économie du pays.

Quand le Salvador adopte le bitcoin comme monnaie officielle en septembre 2021, la cryptomonnaie vaut 45 000 dollars. Trois mois plus tard, elle grimpe à 68 000.

Le but affiché du président Nayib Bukele est de faciliter les envois d'argent des émigrés salvadoriens, notamment depuis les États-Unis vers leur pays d’origine, en évitant les frais bancaires. Ces transferts représentent en effet plus d'un quart du PIB du Salvador.

Les Salvadoriens s’y mettent

Les débuts sont prometteurs. Le gouvernement affirme qu’il n’ira pas jusqu’à obliger les entreprises à traiter en bitcoin : il préfère inciter. L’argent liquide est roi au pays, plus de la moitié des habitants ne possèdent pas de compte bancaire.

Toutefois, les commerçants s’y mettent et les Salvadoriens suivent. Sur 6,5 millions d'habitants, l'application de payement en bitcoin est téléchargée 4 millions de fois. En effet, toute personne qui télécharge l’application reçoit en bonus 30 dollars en bitcoins lors de l’inscription, ce qui explique peut-être ce succès.

La dégringolade des cryptomonnaies


Lire la suite sur RFI