L'économie chinoise face à ses multiples incertitudes

·1 min de lecture

Il est faux de dire que la Chine est économiquement la grande gagnante de la crise. Il existe plusieurs facteurs qui sont problématiques. J'en cite quelques uns : des surcapacités en matière de bureaux, des surcapacités en matière de logement.

>> LIRE AUSSI -Covid-19 : à Xi'an en Chine, les 13 millions d'habitants confinés manquent de nourriture

Une population active en baisse

Il faut savoir que le logement représente 80% du patrimoine des ménages chinois, et 40% des crédits bancaires sont garantis par de l'immobilier. Ce sont des chiffres de l'assureur Allianz. On envisage donc assez bien les conséquences catastrophiques d'une crise des bureaux ou des logements sur le système bancaire.

L'autre problème en Chine, c'est la démographie. On a une baisse de la population active. A cela s'ajoutent, évidemment, les incertitudes politiques. Au niveau de la politique extérieure, il s'agit par exemple de Taïwan. En matière de politique intérieure, l'investisseur David Baverez, qui connaît très bien la Chine qui vit à Hong Kong, a théorisé le conflit entre les deux Chine : la Chine ouverte, celle du premier ministre, et la Chine fermée, celle du président Xi Jinping.

L'économie chinoise fait quand même face à des incertitudes fortes et devrait ralentir très fortement d'ici la fin de l'année. Sans oublier l'impact de la situation sanitaire sur celle-ci. On voit bien que les vaccins chinois, notamment le vaccin Synovac , ne marchent pas contre le variant Omicron, alors même que l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles