L'écologiste et député sortant Matthieu Orphelin arrête la politique

Élu au conseil régional des Pays de la Loire, il avait acté en amont le fait qu'il n'avait pas vocation à mener son mandat à terme.

Matthieu Orphelin, ex-tête de liste du bloc de gauche aux régionales dans les Pays de la Loire et ex-député marcheur, va démissionner de son mandat de conseiller régional et arrêter la politique pour s'"engager autrement", a-t-il annoncé ce mardi.

L'écologiste, qui a annoncé en février ne pas solliciter de nouveau mandat à l'Assemblée, va quitter le conseil régional "dans les prochaines semaines ou les prochains mois" et s'"engager autrement en faveur de l'écologie", a-t-il déclaré.

"Il y a la nécessité de continuer tous ces combats un peu différemment. Je tourne une page de ma vie, je vais m'engager ailleurs qu'en politique", a déclaré l'ancienne tête de liste citoyenne aux régionales de 2021, soutenue par LFI et EELV au premier tour, puis rejoint par le PS et le PC au second tour.

"Il n'y a pas qu'une seule forme d'engagement"

"On a fait le plus gros score des écologistes en France aux régionales. Dès le début du mandat on avait acté le fait que je resterais au début pour transmettre mon expérience mais il était entendu que je n'avais pas vocation à rester tout le mandat", a expliqué celui qui fut également un temps porte-parole du candidat EELV à la présidentielle Yannick Jadot. Il avait été mis "en retrait de ses responsabilités" du fait de sa proximité avec Nicolas Hulot, accusé de viol et d’agressions sexuelles.

"J'aime la politique mais je pense qu'on a besoin que les gens ne soient pas accrochés à leur mandat, et puis il y avait une envie chez moi de porter différemment ces combats pour la biodiversité, le climat, l'écologie. Il n'y a pas qu'une seule forme d'engagement", a-t-il souligné.

Ex-marcheur

Matthieu Orphelin a été vice-président du conseil régional des Pays de la Loire chargé de l'éducation et de l'apprentissage entre 2010 et 2015. Il avait rejoint Emmanuel Macron fin 2016 et avait été élu député de la 1ère circonscription du Maine-et-Loire, avant de quitter LREM en février 2019 jugeant que la majorité présidentielle n'était "pas au bon rythme sur aucun des grands chantiers de la transition écologique".

Cette annonce intervient quelques jours après la parution de son livre "A quand l'écologie en grand? Ce qu'il reste à faire" (Rue de l'Echiquier). Au conseil régional, il passera la main à Claire Schweitzer, conseillère municipale d'Angers (LFI).

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Il était dragueur lourd" : Matthieu Orphelin évoque l’affaire qui secoue Nicolas Hulot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles