"L'école est injuste avec les pauvres" : Pap Ndiaye fait de la mixité scolaire l'une de ses "priorités"

Pap Ndiaye - AFP
Pap Ndiaye - AFP

Le ministre de l'Éducation a de nouveau pris la parole quelques jours avant la rentrée scolaire et affirmé que l'école "se débrouille mal avec les pauvres".

La question de la mixité scolaire est "très clairement une des priorités" de Pap Ndiaye, a déclaré lundi le ministre de l'Education nationale au media Brut, affirmant que l'école "est injuste avec les pauvres".

"On peut dire un peu brutalement que l'école se débrouille mal avec les pauvres et qu'elle est injuste avec les pauvres", a-t-il dit au media en ligne, à trois jours de la rentrée des classes.

"Travailler pour que l'éducation prioritaire soit bien calibrée"

À la question de savoir comment y remédier, il répond: "Il faut travailler par exemple sur la mixité scolaire, il faut travailler pour que l'éducation prioritaire - les zones dites REP, REP+, et il y a d'autres dispositifs - soit bien calibrée", précise-t-il.

Selon le ministre, "il y a la question de la carte scolaire qui est posée, il y a la question de la valorisation des établissements qui sont situés dans les quartiers défavorisés. Il y a un ensemble de choses sur lesquelles on peut agir".

"C'est très clairement une des priorités de mon ministère", conclut-il.

La carte scolaire est le dispositif qui affecte les élèves dans tel ou tel établissement, selon plusieurs critères, dont notamment l'adresse du domicile de l'enfant. Les études internationales PISA (qui étudient les systèmes éducatifs des pays de l'OCDE) montrent que la France est l'un des pays où l'origine sociale d'un élève pèse le plus sur son destin scolaire, et ce depuis plusieurs décennies.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pénurie d'enseignants: 17% des postes n'ont pas été pourvus aux derniers concours de recrutement