A l'école, au travail, en amour... La vie est-elle vraiment plus simple quand on est beau ?

© Pixabay

Elle est souvent associée au bien ou à la bonté et se voit très généralement valorisée dans nos sociétés occidentales. La beauté et l'apparence physique, éléments ô combien subjectifs diront certains, restent les critères privilégiés pour évaluer une personne au premier abord. Au micro de Julia Vignali et Mélanie Gomez sur Europe 1, Jean-François Amadieu, professeur de sociologie et de gestion des ressources humaines, a égrené les avantages dont les "beaux" ou les "belles" peuvent tirer partie tout au long de leur vie.

Les enfants beaux et bien habillés : les chouchous des maîtresses

Des bénéfices qui peuvent survenir dès l'enfance sur les bancs de l'école primaire . "Sur le sujet de la 'prime à la beauté', les études les plus anciennes dont nous disposons portent en effet sur les écoles où l'on s'aperçoit que les enseignants favorisent l'enfant mignon, l'enfant bien habillé", développe Jean-François Amadieu. Un traitement conciliant qui s'illustre de différentes manières. "Non seulement, ils ont de meilleurs résultats mais on va aussi leur pardonner les petites erreurs et les bêtises", assure le sociologue.

>> LIRE AUSSICéline, 47 ans, mère d'un enfant précoce : "On est toujours en train d'essayer de se justifier auprès des autres"

A contrario, "celui qui est moins beau, lorsqu'il fait une bêtise, en paie le prix". Cette étiquette que l'on colle volontiers sur le front de certains élèves finit d'ailleurs par se refléter dans leur comportement. "À force de voir ...


Lire la suite sur Europe1