Léa Seydoux "terrorisée" à l'idée d'accoucher, elle se confie sur son rôle de mère

·2 min de lecture

Très anxieuse face à l'idée d'accoucher, elle qui est devenue maman en 2017, Léa Seydoux s'est confiée sur son expérience.

Si Léa Seydoux nage dans le bonheur avec son fils Georges (3 ans), elle était angoissée à l’idée de sa venue au monde. Lors d’un entretien accordé à la nouvelle édition du magazine «Psychologies», l’actrice de 35 ans a livré de rares confidences concernant ses appréhensions et ses inquiétudes à propos de son accouchement et son rôle de mère. «J’étais terrorisée à l’idée de rencontrer la personne dont je savais que je l’aimerais plus que tout au monde. L’amour que j’ai pour mon fils dépasse tout ce que j’ai pu connaître», a-t-elle expliqué.

"Certains jours je n'en peux plus !"

Si elle peut compter sur le soutien de son compagnon André Meyer, qu’elle a épousé en 2013 et qui est aussi le père de son enfant, l’actrice française reconnaît que son nouveau rôle est bien le plus fatiguant. «Je trouve qu’être une mère est éreintant, difficile et très éprouvant ! Franchement, certains jours je n’en peux plus !», a-t-elle lancé. Bien avant d’avoir un enfant, elle imaginait déjà sa vie de mère et se rêvait maman parfaite, la réalité en est finalement loin. «Des années en arrière, je me disais : "Quand je serai mère, je ne ferai pas ceci, je ne serai pas cela". Eh bien, si : je fais et je suis tout ça», a-t-elle plaisanté.

La comparse de Daniel Craig dans le prochain James Bond «Mourir peut attendre» espère cependant construire une ouverture d’esprit à son fils et le fait voyager depuis son plus jeune âge. «Je l’ai emmené partout très tôt, pour qu’il rencontre d’autres cultures, entende d’autres langues… Je suis contente de voir qu’il n’a pas peur des gens», a-t-elle conclu.

A lire aussi : "Il est très beau gosse, je l'adore..." : Léa Seydoux évoque son fils Georges


Lire la suite sur Paris Match