Léa Salamé rempile sur France Inter à la rentrée de septembre

Lea Salame dans
Lea Salame dans

Lea Salame dans "Vous avez la parole" le 17 octobre 2019 sur France 2 (Photo: JACQUES DEMARTHON via AFP)

RADIO - Alors qu’elle songeait à quitter la matinale de France Inter, Léa Salamé a fini par faire un choix. La journaliste sera bien présente à la rentrée de septembre, dès sept heure sur France inter.

“Au moins un an de plus”, affirme la journaliste dans une interview accordée à Télé-Loisirs le lundi 2 mai. “J’ai songé à arrêter. Mais je suis très attachée au service public, à cette maison et à Nicolas Demorand”, avec qui la journaliste co-anime le journal. Les derniers événements d’actualités en ont également voulu autrement: “La guerre en Ukraine et ses conséquences m’ont convaincue de le faire”, ajoute-t-elle.

Cette décision survient alors qu’en mars, elle laissait entendre au Figaro que son retour sur la radio n’était pas assuré. “Cela fait sept ans que je ne suis pas présente avec mon fils et mon beau-fils pour le petit-déjeuner. Ça me fait mal au cœur et c’est très dur… En même temps, c’est un tel honneur de présenter la matinale de France Inter, qui réveille 4,5 millions d’auditeurs”, expliquait-elle au quotidien.

Du changement pour la rentrée

Malgré ce choix, cela ne veut pas dire que Léa Salamé renonce aux changements à partir du mois de septembre. Au-delà de la matinale de France Inter, la journaliste a un planning bien rempli. Un peu trop même: “Je ne peux pas tout continuer”, assure-t-elle à Télé-Loisirs.

Moins de politique? Léa Salamé l’envisage. “Je ne sais pas si je présenterai toujours le magazine politique de France 2. Nous y réfléchissons, cela n’est pas tranché″, explique la journaliste ayant également animé le débat du second tour des présidentielles le 20 avril dernier, après une campagne qu’elle jugeait ”gazeuse et décevante” dès mars.

Léa Salamé pense à se tourner vers des thématiques plus légères, une envie qui lui est venue grâce à l’émission On est en direct ! qu’elle co-présente avec Laurent Ruquier depuis 2021 sur France 2. Cette expérience lui a permis “‘d’ouvrir mes chakras’. Ce registre plus léger me plaît bien. J’ai envie d’aller dans ce sens, de montrer cette facette de ma personnalité”, explique-t-elle. Si elle se réjouit de ce programme en seconde partie de soirée, Laurent Ruquier, lui songe à arrêter de travailler le samedi soir. “Je ne suis pas sûre qu’il ait pris sa décision définitive. Moi aussi, je discute avec lui, et la chaîne. On va voir si on continue ensemble ou pas”, explique-t-elle.

Beaucoup de discussions en cours, donc. Malgré tous ces tâtonnements, une chose est sûre: la journaliste n’est pas prête de quitter le paysage médiatique français.

À voir également sur Le HuffPost: Toutes ces fois où Anne-Sophie Lapix a fait son travail face aux politiques

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles