Léa Salamé aurait pu continuer "On est en direct" avec Laurent Ruquier

Laurent Ruquier et Léa Salamé, ici sur le plateau de
Laurent Ruquier et Léa Salamé, ici sur le plateau de

Laurent Ruquier et Léa Salamé, ici sur le plateau de "Vivement dimanch", en 2014. (Photo: Bertrand Rindoff Petroff via Getty Images)

TÉLÉVISION - Léa Salamé évoque à son tour les véritables raisons de l’arrêt d’On est en direct. Ce samedi 9 juillet, la journaliste de France 2 était interviewée sur le sujet par Michel Cymes pour la plateforme numérique Dr. Good du médecin.

“C’est la première fois que je prends la parole sur ce sujet-là, souffle-t-elle dans l’interview. Depuis, tout a été écrit. Lui a parlé. Moi, je ne parle pas.” Ce qu’elle dit, c’est que “très vite, au bout de trois mois” après le lancement de l’émission, Laurent Ruquier, qui co-animait le programme, est venu la voir et lui a dit qu’il pensait arrêter. “Je ne suis pas heureux”, lui a-t-il exprimé.

Léa Salamé poursuit: “Laurent Ruquier est quelqu’un avec qui je m’entends très bien depuis l’époque d’On n’est pas couché. Il m’a dit de manière assez claire: ‘Je t’adorais comme chroniqueuse, mais, partagée en co-présentatrice, ça me frustre’. Voilà ce qu’il m’a dit. Moi, ça me frustrait moins. J’aurais pu continuer encore des années avec lui.”

D’après elle, Laurent Ruquier “n’a pas envie de se faire chier”. “Il a suffisamment prouvé, estime-t-elle. Il a envie d’avoir une émission à sa main, qui lui ressemble. Pas forcément de partager, d’attendre que Léa fasse son interview de Michel Cymes pour ensuite envoyer l’interview avec Gad Elmaleh.”

En annonçant la fin de l’émission, début juin, Laurent Ruquier avait évoqué ce point sans entrer dans les détails. “J’ai essayé, mais malgré mon entente naturelle avec Léa Salamé, je considère l’exercice trop frustrant”, écrivait-il, ajoutant “ne pas être à l’aise dans la co-animation pour un talk-show”.

Après dix-sept ans à assurer le service en deuxième partie de soirée sur la deuxième chaîne, l’animateur vedette a confirmé, au mois de mai dernier, qu’il quittait cette case. C’est Léa Salamé, qui va lui succéder avec une nouvelle émission dénommée On ne peut plus rien dire.

Deux nouvelles émissions sur France 2

Lui va tester deux nouveautés en prime time. “La première sera une émission de chansons sur l’actualité, où des chanteurs, imitateurs ou humoristes vont interpréter des titres liés à l’actualité, soit avec leur texte original, soit avec des parodies que j’écrirai”, a-t-il expliqué au Parisien, au mois de juin.

La deuxième émission, baptisée Aujourd’hui comme hier, traitera de l’actualité du moment“vue par le prisme des images d’hier. Il y aura des invités sur le plateau et un grand débat comme j’avais envie de le faire le samedi soir”, continue-t-il. En plus de ces deux projets, il poursuivra également l’émission Les enfants de la télé le dimanche sur France 2.

À voir également sur Le HuffPost: Face à Alice Coffin, Laurent Ruquier fait son “mea culpa”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles