Kylian Mbappé, Neymar, Naomi Osaka... Ils mettent en scène leur histoire dans des documentaires ou des livres

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Netflix
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Carton assuré. À deux jours de la sortie sur Netflix de Neymar – le chaos parfait, le teaser de la minisérie a déjà enregistré plus de 2 millions de vues. Parce qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, le Brésilien en assure lui-même la promotion depuis un mois auprès de ses quelque 220 millions de suiveurs sur les réseaux sociaux. L'argument est rodé. "Nous montrons la vérité à 100%", a affirmé l'attaquant parisien à ESPN. Nous, car Neymar a participé activement : il s'est laissé filmer dans l'intimité et sur la longueur mais a aussi permis de réunir un casting de témoins cinq étoiles (David Beckham, Kylian Mbappé, Lionel Messi…), comme l'avait fait Michael Jordan dans The Last Dance, documentaire acclamé bien qu'hagiographique.

À l'inverse de l'icône de la NBA, Neymar n'aurait pas investi son argent dans ce projet en trois épisodes. Mais il s'est mis entre de bonnes mains, celles de LeBron James et de sa société de production SpringHill Company. La mégastar des Los Angeles Lakers a déjà créé des formats similaires, le dernier sur Netflix autour de la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka. Neymar n'aurait rien exigé sur le contenu. "La version finale, c'est la mienne et celle de Netflix", affirme le réalisateur, David Charles Rodrigues. Au contraire, pour que ses détracteurs "apprennent à [l']aimer", le numéro 10 de la Seleção a joué la transparence : une caméra a saisi un échange tendu avec son père ; l'accusation de viol (plainte classée sans suite) n'est pas é...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles