Kyiv annonce avoir lancé son offensive majeure sur Kherson, Moscou assure que c'est un échec

Prudence mais espoir chez les Ukrainiens. Kyiv a lancé une offensive majeure pour reprendre le contrôle de la ville de Kherson, dans le sud du pays, occupée par la Russie depuis le début de la guerre.

"Il y a des nouvelles comme ça, ça inspire tout le monde, réagit Nathalia Gumeniuk, porte-parole du commandement de l'armée du Sud de l'Ukraine. Maintenant, nous devons tous être patients et comprendre les actions de nos unités militaires."

Ces dernières heures, selon l'agence de presse officielle Ukriform, les forces ukrainiennes ont frappé des cibles militaires dans les localités de Kherson, Antonivka, Oleshky, Nova Kakhovka, Liubymivka, et Beryslav.

Plusieurs frappes ces dernières semaines avaient visé des ponts dans la région de Kherson pour gêner la logistique de l'armée russe. Selon les autorités locales, la "première ligne de défense" des forces russes dans cette région a été brisée, les forçant "à se retirer".

Un scénario démenti par l'armée russe qui affirme de son côté avoir repoussé des "tentatives d'offensive" ukrainiennes dans les régions de Kherson et Mykolaïv. Selon Moscou "les unités ukrainienne ont subi de lourdes pertes du fait d'une défense active des troupes russes". Plus de 560 militaires ukrainiens tués", a assuré le ministère russe de la Défense.