Kurt Zouma accusé de violences animales : la sanction est tombée et elle est lourde !

Il y a des footballeurs qui deviennent célèbres par leurs exploits sur le terrain et d'autres qui se font connaître pour les mauvaises raisons. International français et pièce maîtresse de l'équipe de West Ham dans le championnat anglais, Kurt Zouma n'est pas une star du football, mais depuis février dernier, tout le monde connaît son nom, mais pas forcément pour les bonnes raisons... Le 8 février, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux commence à faire beaucoup de bruit. Dessus, on y voit le Français de 27 ans donner des coups à son chat et le maltraiter.

Une attitude qui fait scandale et Kurt Zouma devient rapidement un véritable paria, sifflé par ses propres supporters. Propriétaire de deux chats, ils vont rapidement lui être retirés avant d'être placés à la SPA en attendant de leur trouver une autre famille. Une enquête est alors ouverte par la justice britannique et le 24 mai dernier, le défenseur des Bleus est entendu par le tribunal de Thames Magistrates. Il plaide coupable de maltraitance sur son animal de compagnie et une semaine plus tard, le verdict vient de tomber dans cette affaire. Le coéquipier d'Alphonse Areola vient d'être condamné à 180 heures de travaux d'intérêt général, qui s'accompagnent d'une interdiction de posséder un chat pendant cinq ans.

Son frère Yoan également sanctionné par la justice

Kurt Zouma a été jugé coupable de deux chefs d'accusation : souffrance inutile à...

Lire la suite


À lire aussi

Eurovision 2022 : Une candidate accusée de maltraitance animale, son costume gage de "violence" et de "sadisme"
Kurt Zouma accusé d'avoir maltraité son chat : le footballeur plaide coupable !
Jean-Luc Mélenchon face au scandale : qui est Taha Bouhafs, accusé de violences sexuelles ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles