Les Kurdes mobilisés contre le référendum en Turquie : "Erdogan veut être le seul au pouvoir mais on ne l'acceptera pas"

Franck Mathevon
Turquie : un scrutin serré

La Turquie va-t-elle donner encore plus de pouvoirs à son président, Recep Tayip Erdogan ? Dimanche 16 avril, le pays vote par référendum pour ou contre une réforme constitutionnelle qui vise à renforcer les pouvoirs du chef de l’État. D'après les sondages, le scrutin est très indécis. L’une des clés de ce référendum est le vote des Kurdes qui représentent près de 20% de la population turque et sont majoritairement opposés au président Erdogan. Ils se disent opprimés comme rarement dans leur histoire mouvementée avec la Turquie.

"Si le "non" l'emporte, tout rentrera dans l'ordre en Turquie et donc on pourra reprendre les négociations de paix, assure Sayit Demir, un habitant de Diyarbakir, la capitale du Kurdistan turc. Mais, si le "oui" l'emporte la situation va s'aggraver. En un mot, aujourd'hui, c'est le fascisme". Le frère de Sayit Demir est en prison alors, avec d'autres proches de militants kurdes, il s'apprète à faire une grève de la faim pour dénoncer les conditions de détention dans le pays. Ces volontaires portent des tee-shirts à l’effigie d’Abdullah Eudjalan, le chef des séparatistes kurdes du PKK, détenu à l’isolement.

Une campagne pour le "non" difficile à mener

Cette grève de la faim est organisée par le parti de gauche HDP, pro-Kurde. Une manière de se mobiliser face à la répression des autorités turques qui vise tous les opposants depuis le coup d’État manqué de juillet 2016. Le HDP compte aujourd'hui 6 000 membres en prison dont son chef de file. Mais il est très difficile de faire campagne pour le "non". "Sur la route du village de Kulp, les militaires nous ont arrêtés à un barrage, raconte Zia Pir, un député du HDP. Ils ont pris nos drapeaux de campagne pour le 'non' et les ont brûlés."

Ils parlent de démocratie mais font tout ce qu'ils peuvent pour nous empêcher de faire campagne.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages