Le Kremlin suspend les échanges téléphoniques avec Emmanuel Macron et qualifie la France de pays « inamical »

© EPN / SIPA

Les États-Unis, l'Australie, le Canada, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, la Norvège, Taïwan et l'ensemble des membres de l'Union européenne composent la liste des pays « inamicaux » dressée par la Russie. Les membres de cette liste noire sont soumis à des mesures de rétorsion par Moscou. Et si Emmanuel Macron n'a plus échangé avec Vladimir Poutine depuis le 28 mai dernier, ce n'est pas un hasard. Vendredi 5 août, le Kremlin s'est exprimé sur l'absence de communication récente entre les deux dirigeants, alors que se poursuit le conflit ukrainien . Lors d'une conférence donnée à la presse et rapportée par l'AFP, le porte-parole du président russe a estimé que les discussions avec la France n'étaient actuellement pas « nécessaires ».

« Eh bien, tout d'abord, la France est un État inamical au regard des actions qu'elle prend concernant notre pays », a expliqué Dmitri Peskov. « Ils ne s'appellent pas parce qu'ils estiment que le moment n'est pas venu, et qu'actuellement ce n'est simplement pas nécessaire. Si la nécessité se fait sentir, ils peuvent s'appeler dans la minute », a-t-il toutefois tempéré.

Lire aussi - « Paranoïa », « hystérie patriotique »… Vladimir Poutine est-il devenu fou avec la guerre en Ukraine ?

Des échanges vains ?

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine s'étaient parlés à plusieurs reprises au cours du mois de février , en pleine montée des tensions avant que l'offensive ne soit lancée le 24 février. Le chef d’État français s'était ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles