Ukraine: pour le Kremlin, les livraisons d'armes à Kiev "menacent la sécurité" européenne

Une livraison de missiles Javelin 11 février à Kiev. Depuis, les Etats-Unis passent par la Pologne et la Roumanie pour livrer les forces armées ukrainiennes. PHOTO D'ILLUSTRATION.  - Sergei SUPINSKY
Une livraison de missiles Javelin 11 février à Kiev. Depuis, les Etats-Unis passent par la Pologne et la Roumanie pour livrer les forces armées ukrainiennes. PHOTO D'ILLUSTRATION. - Sergei SUPINSKY

Les livraisons d'armes à l'Ukraine "menacent la sécurité" européenne, a estimé ce jeudi le Kremlin après un nouvel appel de la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, à livrer davantage d'armes lourdes et d'avions à Kiev.

"Cette tendance à inonder l'Ukraine d'armes, notamment d'armes lourdes, ce sont des actes qui menacent la sécurité du continent et provoquent de l'instabilité", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Les Britanniques et l'Allemagne en première ligne

La cheffe de la diplomatie britannique a appelé mercredi à un renforcement des livraisons d'armes lourdes et d'avions à l'Ukraine, soulignant que le temps était au "courage" face à la Russie qui y mène une opération militaire depuis le 24 février.

"Armes lourdes, chars, avions - creuser dans nos stocks, accélérer la production, nous devons faire tout ça", a insisté Liz Truss.

De leur côté, les parlementaires allemands ont voté ce jeudi une motion de soutien à l'Ukraine en demandant notamment au gouvernement, jusqu'ici prudent sur la question, de livrer davantage d'armes lourdes à Kiev pour contrer l'agression russe.

876450610001_6305280249112

Intitulée "Défendre la paix et la liberté en Europe - Soutien global à l'Ukraine", cette motion défendue par les groupes parlementaires des trois partis au pouvoir ainsi que par les conservateurs dans l'opposition a été adoptée à une très large majorité.

Lors d'une prise de parole à Saint-Pétersbourg mercredi, Poutine est revenu sur l'invasion menée par son pays en Ukraine. Il n'a pas hésité à mettre en garde les pays qui interféreraient, menaçant au passage d'utiliser d'autres armes si nécessaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles