Kosovo: mécontentement après la fermeture de banques pour empêcher les Serbes d'utiliser le dinar

Le Kosovo a fermé lundi 20 mai six agences de la banque postale du nord du pays, où la population est majoritairement serbe. En cause, leurs transactions commerciales en dinars serbes, que le Kosovo veut marginaliser. Seul l'euro, la monnaie officielle, est désormais autorisé. Belgrade a dénoncé une nouvelle attaque contre les droits des Serbes.

Ces banques serbes ont été fermées, car elles effectuaient des opérations illégales, ont expliqué les autorités du Kosovo.

Depuis février dernier, les transactions en dinars serbes sont, en effet, interdites par la Banque centrale du Kosovo, qui veut imposer l'euro sur l'ensemble du territoire. Avec pour objectif de lutter contre la corruption et le blanchiment d'argent.

Cette décision de Pristina a suscité la colère de Belgrade. La Serbie, qui ne reconnaît toujours pas l'indépendance de son ancienne province, consacre des millions d'euros à verser des aides et des pensions de retraite, aux Serbes du Kosovo.

Pristina a expliqué qu'il ne s'agissait pas d'interdire à Belgrade de verser des aides aux Serbes du Kosovo, mais que ces opérations devaient se faire en euros.

Le Kosovo ne fait pas partie de la zone euro, et pourtant, c'est sa monnaie officielle. Ce changement a été effectué, en accord avec la Banque centrale européenne, car Pristina n'émet pas ses propres pièces et billets en euros.


Lire la suite sur RFI