Koh-Lanta : « Physiquement, c’est violent, comme expérience »

Notre super favori, c’est lui ! Si, par son métier, Ugo s’occupe de faucons, sur Koh-Lanta, il a prouvé qu’il pouvait lui-même être un aigle en matière de survie.

Voici : Vendredi, tu as tout gagné… Que s’est-il passé ?

Ugo : Je ne sais pas. J’étais super crevé, mais quand j’ai vu mon frère sur l’épreuve du tir à l’arc, ça m’a boosté.

Tu ne t’y attendais pas ?

Du tout ! Il vit en Nouvelle-Calédonie, et je ne l’avais pas vu depuis trois ans...

Tu pensais voir qui ?

Je savais que ce ne serait pas ma femme car elle s’occupait de notre bébé à la maison, je pensais à ma mère ou un ami.

A ce stade du jeu, tu en as marre ou tu pourrais rester un mois de plus ?

J’ai le corps qui crie stop et la tête qui veut continuer. Un mois, ce serait long, quand même. J’ai déjà perdu 10 kg en un mois, alors 10 kg de plus, ce serait terrible...

Ta femme n’a pas été trop choquée, en te retrouvant ?

Si, elle a pris une claque. Elle ne s’attendait pas à ça. Je pouvais faire le tour de ma cuisse avec ma main, quand même ! Quand je suis rentré en France, dans le train, on m’a pris pour un SDF, parce que je ne ressemblais plus à rien et que je titubais de fatigue...

Avec le recul, c’était quoi, le plus dur sur Koh-Lanta ?

La faim, clairement. La nuit, je me réveillais en pensant à des cakes au chocolat... Là, tu penses à la faim dans le mon-de et tu trouves inacceptable que des gens puissent être dans cet état tout le temps.

Tu mériterais de gagner ?

Oh oui, je mérite la victoire parce que je me suis éclaté en matière de survie, et que j’ai su tracer mon chemin sans trop me créer d’ennemis !

La première chose que tu as faite en rentrant chez toi ?

J’ai bu une bière sur ma terrasse, et je me suis dit que j’habitais dans un super coin.

Tu as repris ton travail tout de suite à ton retour ?

Non, je pensais pouvoir le faire, mais j’ai dû attendre (...)

Lire la suite sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.