Koh-Lanta : Lucie : "J’ai été jugée très durement par le public"

·1 min de lecture

Vous avez souvent été en danger au début de l’aventure. Pensiez-vous réussir à atteindre la finale ?

Lucie : Je l’espérais parce que je suis d’une nature conquérante, en revanche, jamais je n’aurais pu imaginer la difficulté du parcours pour y arriver. En arrivant sur le camp, j’ai vite déchanté et revu mes ambitions à la baisse en visant conseil après conseil.

D’autant plus qu’intégrer une équipe en cours d’aventure est toujours compliqué…

Ce n’est pas un cadeau. Il a fallu survivre jusqu’à la réunification, car les alliances étaient déjà en place. J’ai dû prendre des positions fortes, parce qu’au-delà du jeu, à un moment donné, mon amour-propre a plus d’importance que la loyauté dans Koh-Lanta. Ça m’a emmené loin, mais c’est aussi peut-être ce qui m’a coûté la victoire.

Être présentée comme une championne de sport de combat, est-ce que, quelque part, cela ne vous a pas un peu desservi ?

Ça a joué en ma faveur au début, dans la mesure où « ma réputation » m’a sauvé de l’élimination lors de mon premier conseil. Par la suite, c’est vrai que j’ai été jugée très durement par les aventuriers qui en en attendaient trop de moi pendant les épreuves, mais aussi par le public. Les gens ont interprété mon titre de vice-championne du monde de MMA en se disant que j’allais être exceptionnelle partout. Il faut remettre les choses dans leur contexte : à quel moment, dans mon parcours sportif, j’ai eu besoin de marcher en équili... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles