"Koh-Lanta: Les Armes secrètes": Arnaud se confie sur sa popularité

Benjamin Ferrari
·Journaliste rédacteur au service Culture
Arnaud Deshayes a marqué ce début de Koh-Lanta (Photo: ALP)
Arnaud Deshayes a marqué ce début de Koh-Lanta (Photo: ALP)

KOH-LANTA - Cela fait maintenant deux semaines que la nouvelle saison de Koh-Lanta, “Les Armes secrètes”, a débuté. Le troisième épisode, dont vous pouvez trouver la bande-annonce ci-dessous, est diffusé ce vendredi 26 mars sur TF1. Les deux précédents, avec notamment l’utilisation d’une arme secrète lors du second conseil, ont planté le décor d’une aventure qui s’annonce riche en rebondissements. Et parmi les candidats, il y en a déjà un qui sort du lot.

S’il n’a pas battu des records sur les épreuves ou fait du feu en quelques minutes, Arnaud Deshayes, maraîcher mosellan de 36 ans, a tapé dans l’œil du public par son côté naturel, déterminé, et sa personnalité attachante. Véritable star des réseaux sociaux pendant la diffusion des deux premiers épisodes, on ne compte plus le nombre de détournements dont il a fait l’objet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“On m’envoie souvent les choses qui peuvent circuler sur les réseaux sociaux. J’en suis très content”, explique-t-il au HuffPost. Il poursuit: “Je n’ai pas fait Koh-Lanta pour être forcément apprécié du public. Et même si tous ces messages me font plaisir, l’important c’est que ma famille et mes proches soient fiers de moi”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un faux pyjama qui fait rire

L’aventurier, qui a souhaité rester le plus naturel possible dans cette aventure, rêvait de faire Koh-Lanta depuis une dizaine d’années. ”Ça réunit pleins de choses que j’aime. Autant le côté sportif que le côté survie et vie en communauté”. Et à la question de savoir comment le maraîcher s’est préparé pour faire face aux conditions diffi...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.