"Koh-Lanta": la production va saisir la justice après les menaces de mort reçues par des candidats

KOH-LANTA - Lors du dernier épisode de “Koh-Lanta” diffusé sur TF1 vendredi 24 avril, Sam, candidat très apprécié des téléspectateurs et parmi les favoris à la victoire finale, a été éliminé.

Le jeune homme de 20 ans a fait les frais d’une coalition menée par Régis, Inès, Alexandra et Charlotte, qui reçoivent depuis des menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Ce lundi 27 avril, la production du jeu télévisé, Adventure Line Productions (ALP), a décidé de passer à l’action en annonçant qu’elle va saisir le procureur de la République de Paris pour les “propos et menaces dont ont été victimes plusieurs concurrents”.

ALP précise que “ces faits sont passibles de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende”.

La production rappelle que ”‘Koh-Lanta’ est un programme familial et il est intolérable que ses concurrents aient à faire face à un tel déversement de haine”.

“Je fais ce vocal parce que je vois des trucs, c’est tellement fort... Me menacer de me violer et tout... Ça part trop loin, j’ai été faire un jeu et vous arrivez à avoir une mentalité aussi méchante, c’est hallucinant. Certains disent qu’ils vont venir chez moi et tout. Je ne comprends pas”, avait réagi dimanche Inès, en larmes, dans une vidéo publiée sur Instagram.

Le présentateur Denis Brogniart avait apporté son soutien aux candidats menacés via un tweet où il condamnait “le plus fermement les insultes inqualifiables reçues de manière anonyme par certains d’entre eux sur les réseaux sociaux”.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post