Koh-Lanta - Jean-Charles : "Le choix d'Ambre a relancé mon aventure"

A.ISSOCK/ALP/TF1

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à Koh-Lanta ?

Jean-Charles : L’aspect social, sociologique même. Je voulais voir un groupe d’humains en situation de survie, les interactions qui se développent… Je trouve cela hyper intéressant.

Quels aspects du jeu avez-vous trouvé particulièrement difficiles ?

Les conditions de vie. Je m’attendais à ne pas manger. Je suis assez habitué parce que je fais des jeûnes de temps en temps. Mais je ne m’attendais pas à autant de difficultés cumulées. On ne dort pas, c’est très inconfortable, avec des insectes qui passent toute la nuit sur nous. Être mouillé 24 heures sur 24, c’est horrible à vivre. Il y a en plus les épreuves et aussi devoir supporter les autres (rires) !

Qu'avez-vous pensé du concept du Totem maudit ?

J’ai adoré. C’était horrible à vivre, mais c’était tout l’intérêt. On s’attendait à avoir des épreuves d’immunité où l’on est en danger. Mais avec le Totem maudit, même les épreuves de confort étaient cruciales, alors que le confort, je m'en fichais ! On n’était jamais au repos psychologiquement.

À lire également

Koh-Lanta – Ambre : "Je suis revenue des Philippines avec l’Hépatite A"

D’un côté, c’est l’une des malédictions du Totem...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles