Koh-Lanta : gare à l’amende si vous “spoilez” l’émission

·1 min de lecture

Depuis quelques semaines, c’est devenu la crainte de certains fans de Koh-Lanta. Sur Instagram, Snapchat ou Twitter, les “spoilers”, comprenez les informations concernant les rebondissements à venir de l’émission de TF1 (et notamment les candidats éliminés), sont réguliers. Le souci étant qu’ils émanent de personnes bénéficiant d’informations confidentielles, qui dévoilent la suite du programme aux téléspectateurs. Pour y remédier, Adventure Line Productions (ALP) a décidé de frapper fort et vient de remporter une bataille judiciaire inédite, rapporte Le Parisien.

La société produisant Koh-Lanta a obtenu de la part du président du tribunal judiciaire de Paris une ordonnance interdisant “toute publication qui prétendrait divulguer le contenu des épisodes à venir de la nouvelle saison de 'Koh-Lanta' actuellement en diffusion”, cite Le Figaro. Les anciens candidats du jeu sont concernés par cette décision de justice. L’un d’entre eux, qui a “spoilé” plusieurs informations en plus de multiplier les injures en ligne, devra ainsi payer une amende de 1.000 euros à chaque fois qu’il publie une nouvelle information concernant la suite de Koh-Lanta.

>> A lire aussi - Le joli pactole que va empocher Naoil Tita, la gagnante de Koh-Lanta

La justice a également autorisé la levée de l’anonymat de comptes Twitter et Instagram non identifiés et coupables de “spoilers”. “On peut penser parfois que les rumeurs contribuent à l’intérêt du téléspectateur mais, ici, c’est l’inverse. Le secret fait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise des sous-marins : Boris Johnson exhorte la France à lui “donner un break”
Oise : près de 10.000 euros d'amende pour le cortège d'un mariage
Les cloches de l’église à côté de sa maison sonnent plus de 500 fois par jour
Conflit d'intérêt : 100 000 € d'amende requis contre Hubert de Boüard dans le classement de Saint-Emilion
La France doit s’attacher à la Nouvelle-Calédonie, face à la Chine et aux Etats-Unis qui veulent “nous éliminer”, plaide Barnier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles