Koh-Lanta - François : "Les remarques du jury final ne sont pas justifiées"

A.ISSOCK/ALP/TF1

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à une aventure comme Koh-Lanta ?

Quand j’étais petit, j’allais camper dans la forêt avec mes cousins et mon oncle en Lozère. J’ai eu envie de revivre à l’âge adulte ce que j’ai vécu étant enfant. Ma sœur et ma compagne m’ont dit de faire Koh-Lanta car c’était "fait pour moi". En plus, c’est tourné vers le sport, que j’ai toujours pratiqué. Alors pourquoi pas tenter ma chance…

Quels aspects du jeu avez-vous trouvé particulièrement difficiles ?

Les conditions de survie étaient vraiment compliquées. Il n'y avait quasiment rien à manger et les conditions climatiques étaient désastreuses. Nos affaires ne séchaient jamais ! Et je n'avais pas mesuré une chose : le fait de s’attacher autant aux gens et d’avoir ensuite à écrire leur nom sur le bulletin.

On a l’impression que vous avez rarement été sur la sellette au cours de l’aventure. Comment expliquez-vous cela ?

Je n’ai pas eu mon nom inscrit une seule fois sur un bulletin, c'est vrai. Mais dans Koh-Lanta, tout peut aller très vite, avec un collier, des stratégies, une blessure… Du premier jour jusqu’au jury final, je n’ai jamais été serein. Aucun aventurier n’est à l’abri, à part celui qui est immunisé à un instant donné.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles