Koh-Lanta : Claude : "On retient plus un candidat avec 17 victoires que le nom de certains gagnants"

Après deux finales en deux éditions, comment avez-vous abordé cette troisième aventure ?

Claude : J’étais très content de revenir, avec comme toujours l’objectif d’atteindre la finale et d’enfin remporter le titre de meilleur aventurier. Je suis parti dans un esprit assez serein. Mais en découvrant le concept de héros je l’étais un peu moins (rires).

Pourquoi ?

A l’annonce de Denis Brogniart, je me suis posé la question : « Suis-je vraiment à ma place ? » car en tant que héros on sais très bien que l’on est attendu au tournant. C’était mal embarqué, surtout en arrivant tardivement dans mon équipe, mais il a fallu faire avec et je n’ai pu compter que sur moi.

À lire également

Koh-Lanta (TF1) : cet argent dont Claude ne veut pas

Durant vos deux autres aventures, vous n’aviez réussi à récolter qu'une une voix lors de chaque finale (Coumba et Kunlé). Avez-vous changé quelque chose dans votre façon de jouer, afin d’éviter de vous retrouvez dans la même situation ?

On m’a reproché beaucoup de chose en 2010 et 2012, mais je n’étais pas un tyran non plus ! (rires). Je ne suis pas parti sur l’île des héros en me disant qu’il fallait que change de comportement ou que je fasse attention à ce que je dis. J’ai été moi... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi