Koh-Lanta, Les Armes Secrètes : qui est Jonathan, le "débrouillard" de la nouvelle saison ?

·1 min de lecture

Cela fait vingt ans que Koh-Lanta est installé sur TF1, parfois même plusieurs fois par an. Et si la chaîne a prévu une saison spéciale pour la date anniversaire des deux décennies, vendredi 12 mars, c'est une saison plus classique qui attend les téléspectateurs. Classique ne veut pas dire manquant d'originalité, car Koh-Lanta, Les Armes Secrètes prévoit bien des surprises. Si le concept revient au schéma de deux équipes, des nouveautés vont agrémenter le programme, dont, justement, les fameuses Armes Secrètes, qui vont offrir des conseils très mouvementés. En plus du "détournement de vote" et du "quitte ou double", une nouvelle arme s'annonce comme la plus forte qui n'ait jamais existé dans Koh-Lanta : le bracelet noir. Ce dernier permet de voler le collier d'immunité à quelqu'un, et de l'attribuer à quelqu'un d'autre. Depuis quelques semaines, les identités des nouveaux aventuriers ont été révélées par TF1. Parmi eux, Jonathan, un moniteur d'escalade de 31 ans.

Qui dit escalade, dit sens de l'équilibre et compétences sportives. "L'escalade ça regroupe tellement de choses. Le côté tactique, de réfléchir, mais le côté agilité aussi", résume lui-même le jeune homme dans son portrait. Deux qualités qui sont forcément les bienvenues dans Koh-Lanta, et qui pourraient permettre à Jonathan de tirer son épingle du jeu.

Bricoleur, le trentenaire se définit également comme "débrouillard", un attribut qui devrait être, selon lui, "reconnu" dans le jeu de TF1. Pour cela, il compte s'affirmer (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Sylvie Ortega : après les accusations de Loana, elle réplique violemment sur Instagram
Meghan Markle : ce luxueux cadeau qu'elle prévoit de faire à sa fille
PHOTO Denis Brogniart partage un cliché de tournage, sa drôle de tenue rend les internautes hilares
PHOTO Vitaa somptueuse en maillot de bain, les internautes sont conquis
Héritage de Jean-Loup Dabadie : cet objet réclamé par Nicolas Bedos que ses enfants ont refusé de céder