Koh-Lanta : une ancienne candidate privée de sa prime de confidentialité s'en prend à la production

·1 min de lecture

Si la dernière saison de Koh-Lanta s’est achevée sur la victoire de Maxine, et sur l’amertume de beaucoup de téléspectateurs déçus par cette édition, d’autres font parler d’eux d’une toute autre façon. Souvenez-vous, à l’automne 2020, TF1 diffusait le premier épisode de Koh-Lanta, Les 4 Terres. Une saison un peu particulière dans laquelle 24 candidats avaient été répartis dans quatre équipes, chacune représentant quatre régions de France. Alors que le regretté Bertrand-Kamal, dans la tribu de l’Est, avait fait fondre le coeur du public, Carole, elle, avait montré un tempérament de feu dans la tribu du Sud. Avec son accent chantant et son clash face à Alix, elle n’avait laissé personne indifférent.

Malheureusement pour la Marseillaise, tout ceci n’a pas suffi à la mener jusqu’à l’épreuve finale des poteaux. Un an plus tard, c’est pour une toute autre raison que l’ex-aventurière revient sur le devant de la scène. Chaque année, les candidats du jeu de survie de TF1 perçoivent une prime de confidentialité, financée par la production afin d’éviter toute fuite dans la presse ou autre au sujet de la finalité de la saison. Mais cette prime, Carole dit aujourd’hui en être privée. "La production nous dit qu’il y a eu des fuites mais sans nous apporter de preuves. Seul le nom de Marie-France était sorti dans la presse belge quelques mois avant la diffusion mais c’est son problème et pas le mien, je veux ma prime. Je ne peux pas laisser passer ça et j’ai fait appel à un avocat" a-t-elle expliqué (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"J'ai compris que c'était mort !" : ce moment où Jonathan (Koh-Lanta, les Armes secrètes) a compris qu'il ne pourrait pas gagner la finale
Exclu. Alexia Laroche-Joubert : pourquoi sa grossesse sur le plateau de la Star Ac' a posé problème
Pourvu qu'il soit heureux (France 4) : la pièce de théâtre est inspirée du coming-out de Laurent Ruquier
Anne Depétrini complexée par son physique à l’adolescence : "Je me détestais" (VIDEO)
L'affaire Lucas Tronche évoquée ce soir dans Appel à témoins (M6) : pour la mère du jeune disparu, "l' émission est une opportunité"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles