Koh-Lanta accusé de maltraitance animale : Denis Brogniart met les choses au clair

·1 min de lecture

C'est une polémique un peu surprenante dont les équipes de Koh-Lanta se seraient bien passées. Dans une lettre envoyée à TF1, l'association PETA demande à la chaîne de ne plus diffuser de "scènes de cruauté envers les animaux". Dans un courrier adressé à Gilles Pélisson, le PDG de TF1, PETA France vise en particulier deux scènes du premier épisode de Koh-Lanta, Les Armes Secrètes. "Comme beaucoup de téléspectateurs qui nous ont fait part de leur mécontentement et de leur indignation, nous avons été choqués de voir des actes de cruauté envers les animaux dans le premier épisode de cette saison de Koh-Lanta, écrit la vice-présidente de l'association, Mimi Bekhechi. Cherchant à pêcher, l’un des participants tente d’attaquer une raie à la machette, qu’il finit par lancer maladroitement sur l’animal, qui parvient à s’échapper sans que nous sachions s’il a été blessé. Plus tard, on le voit frapper une murène avec une lance puis la piétiner, tandis qu’elle se débat et essaie de le mordre." Enfin, l'association de protection des animaux demande à TF1 de "s'engager" à ne plus diffuser de telles scènes.

La polémique a eu le don d'agacer Denis Brogniart. Le présentateur du programme phare de TF1 était l'invité de Valérie Expert sur l'antenne de Sud Radio. Et quand il a été interrogé sur ce sujet, il a vu rouge. "A un moment, il faut arrêter ça, suggère-t-il. On est dans une émission où ils n'ont rien. Et on leur dit, 'vous vous servez du milieu naturel pour vivre'. Ce qui m'amuse, c'est que (...)

Lire la suite sur le site de Voici

La troupe du Splendid va-t-elle se reformer pour Les Bronzés 4 ? Michel Blanc donne une indication
"J'ai ressenti une telle sérénité" : Pauline Lefèvre se confie sur sa nouvelle vie de mère
Carla Bruni fait des confidences surprenantes sur les convictions politiques de son fils Aurélien
Denis Brogniart : ces dossiers gênants balancés par son fils Dimitri
Anne Élisabeth Lemoine : la journaliste n'a pas vu ses parents pendant " très longtemps" à cause de la Covid-19