Koh-Lanta 2020 : Denis Brogniart réagit à l’affaire du bikini d'Inès

La cuvée 2020 de Koh-Lanta n’a décidément pas fini de faire parler. Si le célèbre “Ah” de Denis Brogniart est entré dans la légende, au point de lui faire regretter aujourd’hui encore sa réaction, ce sont les candidats qui écrivent à chaque saison de nouvelles lignes de la légende Koh-Lanta. Et cette année, il y a du très fort. L’aventurier Ahmad a rusé comme jamais pour faire éliminer Teheiura qui était un concurrent plus que sérieux. Cette combine a rendu fou les téléspectateurs au point, pour le candidat à l’origine de cette éviction, de recevoir des menaces de mort sur les réseaux sociaux. Autre fait marquant : le buzz engendré à son insu par Inès lors du premier épisode à cause... d’un maillot de bain. En 18 ans de présentation de l’émission emblématique de la chaîne, l’animateur n’avait connu telle situation. Il faut dire que l’engouement autour de cette affaire a déchaîné les foules. C’est dans ce contexte que le Dijonnais a souhaité mettre les points sur les i.

« Trois fois rien »

C’est dans les colonnes de nos confrères de Télé-Loisirs que Denis Brogniart a décidé d’éclaircir cette affaire une bonne fois pour toutes. Le présentateur a d’ailleurs partagé son incompréhension face à la réaction du public. « Je n'ai absolument pas compris ! Son maillot de bain était tout à fait classique sauf que lorsque quand vous faites un peu de sport et que vous avez le fessier rebondi, la physique fait que votre maillot rentre un peu dans les fesses. Voilà pourquoi ce maillot de bain

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Cyril Lignac donne ses astuces pour garder la ligne pendant le confinement
Le prince Harry inquiet pour Elizabeth II et le prince Philip, il ne sait pas quand il les reverra
Coronavirus : la mobilisation des marques pour aider à lutter contre l'épidémie (et plus encore)
VIDEO Les Z’amours : un candidat raconte sa rencontre tout sauf glamour avec sa chérie
Booder : pendant le confinement, l'humoriste se dévoue pour faire classe à son fils et ça vaut le détour !